En Belgique, les étudiants pro palestiniens publient une déclaration commune avec leur revendications


22 mai 2024

En Belgique les étudiants pro palestiniens qui occupent des bâtiments de leurs universités ont publié hier une déclaration commune avec une liste de revendications

Les universités concernées sont l’UGent, l’ULiège, la KU Leuven, l’ULB, la VUB, l’UCLouvain et l’UAntwerpen. 

Ils demandent notamment que ces institutions mettent en place un boycott académique “total” des établissements et des entreprises “complices de la perpétuation de l’État d’apartheid“. Ils exigent également que les universités appellent à un “cessez-le-feu permanent” à Gaza et s’engagent à répondre aux besoins éducatifs des Palestiniens en Belgique.

Ces derniers se disent “déterminés” à poursuivre leur mouvement d’occupation et à entreprendre d’autres actions jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites et que la “complicité des universités dans ce génocide prenne fin“.

Récemment, les bâtiments universitaires ont été vandalisés : les auteurs de ces actes exigent que l’université cesse toute collaboration avec les institutions de recherche et les universités israéliennes, une revendication portée par plusieurs centaines d’occupants du bâtiment UFO de l’université de Liège. 

Jusque là, l’université refuse un boycott total, mais elle a mis fin à trois collaborations jugées problématiques à la suite de ces protestations. Il s'agit du Holon Institute of Technology, le MIGAL Galilee Research Institute et le Volcani Centre (Agricultural Research Organisation of Israel).